Qui sommes-nous

Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest

Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO|WAAPP) est un Programme initié par la CEDEAO avec l’appui financier de la Banque Mondiale pour soutenir la coopération régionale en matière d’agriculture en Afrique.

L’approche de ce programme repose d’une part, sur l’intégration et l’harmonisation des politiques agricoles nationales et d’autre part, sur l’établissement des liens étroits entre la recherche, la vulgarisation, les producteurs et les opérateurs privés.

L’objectif de développement du PPAAO-1C FA (Guinée) est de générer et d’accélérer l’adoption de technologies améliorées dans les domaines prioritaires des produits de base agricoles de la Guinée, qui sont alignés avec les priorités des produits agricoles de la sous-région, comme indiqué dans l’ECOWAP, mais aussi qui prennent en compte les nouvelles directives du Gouvernement à travers l’Initiative Présidentielle d’appui au Développement Rural.

La réalisation de cet objectif implique : (i) le renforcement de la coopération régionale dans la génération et le transfert des technologies ; (ii) l’extension des programmes de diffusion et de formation axés sur les produits régionaux et nationaux prioritaires ; et (iii) le développement de mécanismes de collaboration (par le biais de Protocoles d’accord) et les synergies avec les programmes des Gouvernements ainsi que d’autres projets et programmes intervenant le long des filières ciblées.

Les principaux bénéficiaires du projet sont les agriculteurs, les producteurs agricoles et les transformateurs, les agro-entrepreneurs ainsi que d’autres acteurs clés de la chaîne de valeur des filières ciblées sur tout le territoire national. Le projet devrait contribuer à un meilleur accès des bénéficiaires aux technologies améliorées, y compris les technologies post-récolte. Les bénéficiaires comprennent également les participants clés dans la production et la diffusion de technologies, y compris les chercheurs, les services de vulgarisation publics et privés et les organismes consultatifs, les instituts de recherche, les universités, les ONG et les agences gouvernementales impliquées dans la gestion des filières et les services publics de régulation.

Le projet est mis en œuvre à l’échelle nationale et cible des régions spécifiques suivant leurs potentialités agro-écologiques et d’accès aux marchés : les filières clés proposées couvrent le riz pluvial, de bas-fonds, de mangrove et irrigué, ainsi que d’autres cultures alimentaires prioritaires (manioc, maïs, soja, bananes/plantain, mangue), les cultures horticoles (fruits et légumes), les cultures d’exportation (anacarde, café, cacao, ananas, etc.), les petits élevages de cycle court (volaille, petits ruminants) et la pisciculture.

Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO|WAAPP) est un Programme initié par la CEDEAO avec l’appui financier de la Banque Mondiale pour soutenir la coopération régionale en matière d’agriculture en Afrique.

L’approche de ce programme repose d’une part, sur l’intégration et l’harmonisation des politiques agricoles nationales et d’autre part, sur l’établissement des liens étroits entre la recherche, la vulgarisation, les producteurs et les opérateurs privés.

L’objectif de développement du PPAAO-1C FA (Guinée) est de générer et d’accélérer l’adoption de technologies améliorées dans les domaines prioritaires des produits de base agricoles de la Guinée, qui sont alignés avec les priorités des produits agricoles de la sous-région, comme indiqué dans l’ECOWAP, mais aussi qui prennent en compte les nouvelles directives du Gouvernement à travers l’Initiative Présidentielle d’appui au Développement Rural.

La réalisation de cet objectif implique : (i) le renforcement de la coopération régionale dans la génération et le transfert des technologies ; (ii) l’extension des programmes de diffusion et de formation axés sur les produits régionaux et nationaux prioritaires ; et (iii) le développement de mécanismes de collaboration (par le biais de Protocoles d’accord) et les synergies avec les programmes des Gouvernements ainsi que d’autres projets et programmes intervenant le long des filières ciblées.

Les principaux bénéficiaires du projet sont les agriculteurs, les producteurs agricoles et les transformateurs, les agro-entrepreneurs ainsi que d’autres acteurs clés de la chaîne de valeur des filières ciblées sur tout le territoire national. Le projet devrait contribuer à un meilleur accès des bénéficiaires aux technologies améliorées, y compris les technologies post-récolte. Les bénéficiaires comprennent également les participants clés dans la production et la diffusion de technologies, y compris les chercheurs, les services de vulgarisation publics et privés et les organismes consultatifs, les instituts de recherche, les universités, les ONG et les agences gouvernementales impliquées dans la gestion des filières et les services publics de régulation.

Le projet est mis en œuvre à l’échelle nationale et cible des régions spécifiques suivant leurs potentialités agro-écologiques et d’accès aux marchés : les filières clés proposées couvrent le riz pluvial, de bas-fonds, de mangrove et irrigué, ainsi que d’autres cultures alimentaires prioritaires (manioc, maïs, soja, bananes/plantain, mangue), les cultures horticoles (fruits et légumes), les cultures d’exportation (anacarde, café, cacao, ananas, etc.), les petits élevages de cycle court (volaille, petits ruminants) et la pisciculture.

Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO|WAAPP) est un Programme initié par la CEDEAO avec l’appui financier de la Banque Mondiale pour soutenir la coopération régionale en matière d’agriculture en Afrique.

L’approche de ce programme repose d’une part, sur l’intégration et l’harmonisation des politiques agricoles nationales et d’autre part, sur l’établissement des liens étroits entre la recherche, la vulgarisation, les producteurs et les opérateurs privés.

L’objectif de développement du PPAAO-1C FA (Guinée) est de générer et d’accélérer l’adoption de technologies améliorées dans les domaines prioritaires des produits de base agricoles de la Guinée, qui sont alignés avec les priorités des produits agricoles de la sous-région, comme indiqué dans l’ECOWAP, mais aussi qui prennent en compte les nouvelles directives du Gouvernement à travers l’Initiative Présidentielle d’appui au Développement Rural.

La réalisation de cet objectif implique : (i) le renforcement de la coopération régionale dans la génération et le transfert des technologies ; (ii) l’extension des programmes de diffusion et de formation axés sur les produits régionaux et nationaux prioritaires ; et (iii) le développement de mécanismes de collaboration (par le biais de Protocoles d’accord) et les synergies avec les programmes des Gouvernements ainsi que d’autres projets et programmes intervenant le long des filières ciblées.

Les principaux bénéficiaires du projet sont les agriculteurs, les producteurs agricoles et les transformateurs, les agro-entrepreneurs ainsi que d’autres acteurs clés de la chaîne de valeur des filières ciblées sur tout le territoire national. Le projet devrait contribuer à un meilleur accès des bénéficiaires aux technologies améliorées, y compris les technologies post-récolte. Les bénéficiaires comprennent également les participants clés dans la production et la diffusion de technologies, y compris les chercheurs, les services de vulgarisation publics et privés et les organismes consultatifs, les instituts de recherche, les universités, les ONG et les agences gouvernementales impliquées dans la gestion des filières et les services publics de régulation.

Le projet est mis en œuvre à l’échelle nationale et cible des régions spécifiques suivant leurs potentialités agro-écologiques et d’accès aux marchés : les filières clés proposées couvrent le riz pluvial, de bas-fonds, de mangrove et irrigué, ainsi que d’autres cultures alimentaires prioritaires (manioc, maïs, soja, bananes/plantain, mangue), les cultures horticoles (fruits et légumes), les cultures d’exportation (anacarde, café, cacao, ananas, etc.), les petits élevages de cycle court (volaille, petits ruminants) et la pisciculture.

« je viens de recevoir un message m’informant de l’arrivée ds semences et je suis là pour enlever mon stock. Tout se passe bien et nous demandons aux autorités et à la Banque Mondiale de prolonger cette façon de faire. Nous remercions le PPAAO pour cette belle initiative. »

 

 

E-Voucher_témoin_3
Yaya KANTE Jeune producteur de maïs à Biakourou (Kankan)

« Il y a quelques années, nous éprouvions toutes les difficultés pour recevoir nos semences. Parfois lorsque nous arrivons, nous étions obligés de retourner au village, parce que rien n’était prêt. C’était des va-et-vient incessants. Aujourd’hui, le E-Voucher a tout réglé. »

E-Voucher_témoin_2
Nounfodé TRAORE Producteur à Konkiniko (CU de Kankan)

«J’ai enlevé mes intrants hier, avec joie. Je n’ai jamais pensé auparavant qu’un tel système pouvait prendre peu de temps. Nous remercions le PPAAO, pour avoir mis en place le E-voucher.»

E-Voucher_témoin_1
Frantama SidibéProducteur de maïs à Dabadou (Balandougou)
EnglishFrench