Diffuser partout les résultats et impacts du PPAAO : des communicants crée un réseau en Guinée

Afin de donner un contenu plus adapté au contexte du monde rural et à celui des projets évoluant dans le développement agricole, un réseau de journalistes et communicants agricoles (REJOCOMA) a été porté sur les fonts baptismaux en Guinée, grâce à l’appui du #PPAAO.

Le REJOCOMA est, et de mémoire de journalistes, la première et plus importante organisation fédérant professionnels des médias et spécialistes en communication a être mise sur pied. Son but ultime : faire une lecture plus juste des initiatives et autres réalisations obtenues dans le secteur agricole afin d’en restituer tout l’impact sur le développement économique et sociale national. les actions entreprises dans ce secteur seront désormais plus visibles, notamment pour ce qui est de l’Initiative Présidentielle d’appui au secteur rural (IPADER), de l’emploi des jeunes et des femmes dans le secteur agricole, de création de revenus additionnels…

Le réseau bénéficie déjà de l’onction du #PPAAO en Guinée, des ministres en charge du secteur rural (Elevage, Agriculture, Pêche et Economie Maritime) et celui de l’Information et de la communication).

Son lancement a été présidé par le Ministre de l’Information de la Communication M. Amara Somparé, le vendredi 06 septembre à Conakry. Ce, en présence des représentants des trois Ministères plus haut cités.

Dans son discours, le Ministre de l’Information et de la Communication, Amara Somparé a également indiqué que ce réseau permet de faire la promotion du secteur rural en informant la population sur les activités agricoles méconnues du public.

« Je me réjouis de l’organisation de cette cérémonie parce qu’elle vise à pérenniser les activités dans le cadre du développement rural. Malheureusement, en dépit de tous les efforts qui sont consentis dans ce secteur, la population n’est pas suffisamment informée de ce qui se passe dans le secteur agricole… eu égard à l’importance de ce monde agricole, il est extrêmement important que les journalistes puissent s’organiser afin de pouvoir donner un écho suffisant aux actions qui sont menées non seulement dans le cadre des activités des ministères chargés de ce secteur, mais aussi dans le cadre de l’Initiative présidentielle qui entreprend d’énormes réformes pour améliorer le développement du monde agricole en Guinée », a déclaré Amara Somparé .

Toutefois il interpelle les professionnelles de médias à créer des synergies pour participer à l’amélioration de la vie des paysans et dans le développement de la nation. « Je souhaite que vous vous impliquiez fortement au développement national qui passe par l’agriculture. L’agro-business est la ligne de mire du gouvernement », a indiqué le ministre Amara Somparé.

A l’issue d’un vote des membres du réseau, le journaliste Thierno Souleymane Bah a été élu président du REJOCOMA. Ce spécialiste dans le secteur agricole s’est réjoui de la confiance portée à l’endroit de sa personne et se dit « ouvert à tous les professionnels du secteur rural ». le bureau est composé de 7 membres.

Il faut noter que la mise en place de ce réseau a été rendu possible grâce au soutien du programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest (PPAAO).

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« je viens de recevoir un message m’informant de l’arrivée ds semences et je suis là pour enlever mon stock. Tout se passe bien et nous demandons aux autorités et à la Banque Mondiale de prolonger cette façon de faire. Nous remercions le PPAAO pour cette belle initiative. »

 

 

E-Voucher_témoin_3
Yaya KANTE Jeune producteur de maïs à Biakourou (Kankan)

« Il y a quelques années, nous éprouvions toutes les difficultés pour recevoir nos semences. Parfois lorsque nous arrivons, nous étions obligés de retourner au village, parce que rien n’était prêt. C’était des va-et-vient incessants. Aujourd’hui, le E-Voucher a tout réglé. »

E-Voucher_témoin_2
Nounfodé TRAORE Producteur à Konkiniko (CU de Kankan)

«J’ai enlevé mes intrants hier, avec joie. Je n’ai jamais pensé auparavant qu’un tel système pouvait prendre peu de temps. Nous remercions le PPAAO, pour avoir mis en place le E-voucher.»

E-Voucher_témoin_1
Frantama SidibéProducteur de maïs à Dabadou (Balandougou)
EnglishFrench