Le projet de Développement Agricole intégré en Guinée (PDAIG) adopté par l’Assemblée nationale

L’Assemblée Nationale de Guinée a approuvé, en novembre 2018, un accord de financement d’environ 40 millions de Dollars US, destiné à la mise en œuvre du Projet de Développement Agricole Intégré de Guinée. L’accord a été adopté à l’unanimité des députés guinéens et intervient quelque 4 mois après les premières études de formulation.  Le financement est obtenu auprès de la Banque Mondiale à la disposition de la Guinée pour

L’adoption PDAIG est consécutive au passage des cadres du ministère de l’Agriculture et l’équipe du PPAAO/WAAPP Guinée, devant les députés pour défendre ce nouveau Projet. Il sera financé au moyen d’un prêt concessionnel.

Le projet d’augmentation de la productivité agricole et à l’accès au marché pour les producteurs et PME va booster le secteur agricole et celui de l’élevage. Il également permettre aux producteurs d’améliorer la quantité de leur production et améliorer leurs conditions de vie à travers les chaines de valeurs.

Dans son intervention, le rapporteur général de l’Assemblée nationale, honorable Alpha Mohamed Diallo avant d’inviter ses collègues députés à adopter à l’unanimité cet accord a d’abord décliné les contours de financement du dit projet.

Selon lui, cette initiative bénéficie le financement de la banque mondiale à hauteur de 27 millions 900 mille DTS soit près de 40million de Dollars US.

Du coté guinéen, le gouvernement participe dans ce projet à hauteur de 2milliard de francs guinéens et les bénéficiaires à 1 million. Selon toujours le rapporteur, le taux d’intérêt qui s’y rapporte est très faible et s’élève à 1,65 pourcent et 0,5 pourcent pour la commission d’engagement, 0,75 pour cent  pour la commission de service et la durée de remboursement est de 32 ans avec 6 ans de grâce.

Le PDAIG représente des atouts majeurs pour le secteur  primaire. C’est pourquoi devant les élus du peuple, le ministre de l’élevage Patrick Millimono a indiqué, que c’est une initiative qui cadre également avec le plan national de développement économique et social pour l’élimination de la pauvreté et de la faim à 45 pour cent d’ici 2020.

Avant l’adoption du présent projet, le président de la commission économie finance, le rapporteur général de l’institution parlementaire honorable Alpha Mohamed Diallo et le ministre de l’élevage ont à tour de rôle donné de larges informations sur les potentialités agricoles que regorgent la Guinée et l’impact positif que va donner ce projet comme répercussions dans la vie quotidienne des acteurs impliqués dans le secteur agricole à travers des PME et groupements de femmes.

Lire ici, un résumé du Projet

 

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« je viens de recevoir un message m’informant de l’arrivée ds semences et je suis là pour enlever mon stock. Tout se passe bien et nous demandons aux autorités et à la Banque Mondiale de prolonger cette façon de faire. Nous remercions le PPAAO pour cette belle initiative. »

 

 

E-Voucher_témoin_3
Yaya KANTE Jeune producteur de maïs à Biakourou (Kankan)

« Il y a quelques années, nous éprouvions toutes les difficultés pour recevoir nos semences. Parfois lorsque nous arrivons, nous étions obligés de retourner au village, parce que rien n’était prêt. C’était des va-et-vient incessants. Aujourd’hui, le E-Voucher a tout réglé. »

E-Voucher_témoin_2
Nounfodé TRAORE Producteur à Konkiniko (CU de Kankan)

«J’ai enlevé mes intrants hier, avec joie. Je n’ai jamais pensé auparavant qu’un tel système pouvait prendre peu de temps. Nous remercions le PPAAO, pour avoir mis en place le E-voucher.»

E-Voucher_témoin_1
Frantama SidibéProducteur de maïs à Dabadou (Balandougou)
EnglishFrench