Transfert de technologies : Le Ministre de l’Elevage lance la campagne de diffusion des Poulets ‘’Wassachiè’’

Des centaines d’aviculteurs guinéens sont désormais dotés en poulets ‘’Wassachiè’’, une nouvelle variété de volaille introduite en Guinée par le PPAAO dans le cadre des initiatives régionales de transfert de technologies. Les volailles ont été importées de la république du Mali, qui a réussi à sortir plusieurs ménages de la pauvreté grâce à ces poulets. Sa capacité de pondaison varie entre 160 et 170 œufs par an et par poule. Objectif, promouvoir l’emploi des jeunes, rendre disponible la consommation de protéine animales et créer des sources de revenus additionnels pour les petits ménages.

La cérémonie de remise solennelle des poulets aux bénéficiaires a eu lieu le mardi, 18 décembre, dans la commune urbaine de Kankan, en présence de plusieurs autorités, des cadres du ministère de l’Elevage et des éleveurs. Pour le Ministre du l’élevage, Roger Patrick Millimono, ce geste revêt un double caractère pour notre pays : « L’initiative permettra de créer des « emplois pour les jeunes et aussi, réduire de façon substantielle, dans un délai court, des importations de poulets qui s’élèvent à 34 mille tonnes ».

Ce premier lot porte sur trois mille poulets accompagnés de stocks d’aliments, de médicaments antidépresseurs et de dépliants, le tout destiné à 120 Groupements d’Intérêt Economique (GIE) identifiés dans toutes les régions du pays. Le Coordonnateur du Programme, Dr Boubacar Diallo, a indiqué que « Un second lot de deux mille poulets, de la même espèce et des couveuses solaires sont attendus ce mois de décembre. L’objectif du projet est de toucher jusqu’à 190 Groupements d’Intérêt Economique disséminés dans le pays ».

Les bénéficiaires, quant à eux, ont tout d’abord se sont félicité de cet important appui du PPAAO, et promis d’appliquer scrupuleusement, les consignes édictées par les agents locaux des services vétérinaires.

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« je viens de recevoir un message m’informant de l’arrivée ds semences et je suis là pour enlever mon stock. Tout se passe bien et nous demandons aux autorités et à la Banque Mondiale de prolonger cette façon de faire. Nous remercions le PPAAO pour cette belle initiative. »

 

 

E-Voucher_témoin_3
Yaya KANTE Jeune producteur de maïs à Biakourou (Kankan)

« Il y a quelques années, nous éprouvions toutes les difficultés pour recevoir nos semences. Parfois lorsque nous arrivons, nous étions obligés de retourner au village, parce que rien n’était prêt. C’était des va-et-vient incessants. Aujourd’hui, le E-Voucher a tout réglé. »

E-Voucher_témoin_2
Nounfodé TRAORE Producteur à Konkiniko (CU de Kankan)

«J’ai enlevé mes intrants hier, avec joie. Je n’ai jamais pensé auparavant qu’un tel système pouvait prendre peu de temps. Nous remercions le PPAAO, pour avoir mis en place le E-voucher.»

E-Voucher_témoin_1
Frantama SidibéProducteur de maïs à Dabadou (Balandougou)
EnglishFrench