Transformation du riz local : Deux plate-formes multifonctionnelles livrées aux producteurs de N’Zérékoré et de Beyla

Deux Plate-formes multifonctionnelles, sur les sept prévues par le PPAAO/WAAPP Guinée pour accélérer la transformation du riz local ont été remises à leurs bénéficiaires de Koulé (N’zérékoré) et de Gbessoba (Beyla) respectivement les 19 et 21 février 2019, lors de deux cérémonies officielles, présidées par les autorités.

Les remises concernent un magasin d’une capacité de stockage comprise entre 500 et 800 tonnes, une rizerie comprenant un atelier de tri et de décorticage muni d’épierreuse, un forage positif, une aire de séchage, des bureaux et des latrines. Ce joyau a été réceptionné par les unions de producteurs bénéficiaires, en présence des autorités administratives de leurs localités, d’Ongs d’appui au développement local, de la notabilité et des responsables du PPAAO.

Les cérémonies de réception ont été marquées par plusieurs temps fort. Outre la série des interventions, les manifestations ont été ponctuées de la présentation technique de l’infrastructure par les responsables du projet et l’ingénieur conseil, une séance de démonstration des étapes de l’étuvage, une visite guidée des installations.

 

 

 

 

 

 

 

A Koulé (dans la région de N’Zérékoré), c’est l’Union Agropastorale des groupements féminins majoritairement composée d’étuveuses qui bénéficie de l’ouvrage. L’Union est constituée de 17 groupements comptant plus de 450 membres, et aura en charge l’exploitation de l’infrastructure.  Mais en raison de son caractère communautaire et à la multifonctionnalité de l’ouvrage il bénéficiera à toute la communauté. Et c’est le Sous-préfet de la localité qui a présidé la cérémonie. Il a, dans son allocution, exprimé la reconnaissance des populations de sa juridiction à « l’égard du PPAAO et du partenaire financier du Gouvernement, la Banque Mondiale. » La présidente de l’Union bénéficiaire a salué les actions du Projet, qui « contribuent inlassablement à améliorer les conditions de vie des populations »

En plus des installations, le PPAAO a mis à la disposition de l’Union plusieurs équipements : une décortiqueuse, jets de kits d’étuvage améliorée, des bâches, des pelles, des bassines, des paires de gants…

Quant aux bénéficiaires de Gbessoba, (préfecture de Beyla), regroupés au sein de l’Union Soumakala, ils ont bénéficié du même type d’installations. La remise officielle s’est déroulée en présence des principales autorités de la localité, notamment préfectorale et communale. La présence de la notabilité, a contribué a donné un cachet tout particulier à la cérémonie.

 

 

 

 

 

 

Le développement des plate-formes s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 3 du Projet dont l’objectif est de générer les technologies améliorées, d’assurer diffusion et leur adoption par le plus grand nombre de bénéficiaires du Projet. Elles visent globalement à renforcer la chaîne des valeurs dans la filière rizicole tout en offrant des perspectives de développement durable aux organisations paysannes et leur autonomie sur le long terme.

A retenir que l’ensemble des plate-formes bénéficieront à 13.870 producteurs, dont 85% de femmes, regroupés autour de 75 coopératives et permettront de générer près de 1.000 emplois en milieu rural.  Elles sont réparties dans 51 localités pour une production annuelle de 15.000 T de riz net.

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« je viens de recevoir un message m’informant de l’arrivée ds semences et je suis là pour enlever mon stock. Tout se passe bien et nous demandons aux autorités et à la Banque Mondiale de prolonger cette façon de faire. Nous remercions le PPAAO pour cette belle initiative. »

 

 

E-Voucher_témoin_3
Yaya KANTE Jeune producteur de maïs à Biakourou (Kankan)

« Il y a quelques années, nous éprouvions toutes les difficultés pour recevoir nos semences. Parfois lorsque nous arrivons, nous étions obligés de retourner au village, parce que rien n’était prêt. C’était des va-et-vient incessants. Aujourd’hui, le E-Voucher a tout réglé. »

E-Voucher_témoin_2
Nounfodé TRAORE Producteur à Konkiniko (CU de Kankan)

«J’ai enlevé mes intrants hier, avec joie. Je n’ai jamais pensé auparavant qu’un tel système pouvait prendre peu de temps. Nous remercions le PPAAO, pour avoir mis en place le E-voucher.»

E-Voucher_témoin_1
Frantama SidibéProducteur de maïs à Dabadou (Balandougou)
EnglishFrench